mercredi 30 décembre 2015

Archivage

L'un des gros problèmes de la généalogie à grande échelle est de ne pas perdre ses données à long terme.


Garder tous les documents sur un ordinateur est pratique à court terme, mais à long terme il y a des problèmes de support (les bandes, CDs, DVDs, disques durs se dégradent avec le temps et deviennent illisibles), il n'y a qu'a voir les problèmes que Google a eu pour récupérer une archive de Usenet des années 80, et les formats sont remplacés (images (jpeg, gif, png, etc) et données (bases de données, logiciels de généalogie)).

Il y a peu qui soit plus stable a long terme que le papier. Il en va de même pour les photos et pour les données. Pour les photos, je vous conseille d'imprimer celles que vous aimez, même prises avec un téléphone. Mais imprimer des données est un peu indigeste. Ma solution: faire un livre avec une partie narration, une partie données, une partie arbres, et quelques images (photos et signatures).

Mon premier livre est un résumé de 2 familles. Le livre fait environ 950 pages. Il représente environ un an de travail.


J'ai écrit une courte introduction générale sur les deux familles, d'ou elles viennent, comment les noms s’orthographient, etc.


Puis vient la partie données (en partie générées par Heredis, en partie par moi). Des données brutes, je n'ai gardé que les transcriptions d'actes, pas les photos des actes. C'est un choix personnel, mais j'ai trouvé ça plus efficace que des pages de photos plus ou moins lisibles. J'ai gardé les photos et les signatures près du texte.


Puis viennent les arbres générés par Heredis, une liste des photos générée par moi, et un index généré par moi.

Et puis ça fait un bon cadeau de Noel pour la famille.