lundi 30 mars 2015

L'ondoiement

Dans les actes de baptême du XVIIeme siècle (pas d'actes de naissance a l’époque) on voit de temps en temps la mention "ondoyé[e] a cause du danger de mort par [untel]".


A partir de 1654, quand un évêque a prévenu les parents du danger qu'encourraient les nouveaux nés s'ils ne sont pas baptisés avant la mort, les parents ont pris des mesures pour s'assurer que quelque soit l'issue de l'accouchement, le bébé soit suffisamment baptisé pour ne pas finir dans les limbes.

Il était donc courant quand un enfant était né pendant la nuit que la sage-femme ou un voisin verse de l'eau sur la tête nue du bébé en disant "je te baptise au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit". La cérémonie était considérée comme une version simplifiée du baptême suffisante pour sauver l’âme de l'enfant jusqu'au baptême a l’église (généralement le lendemain ou aussi vite que possible).



Transcription:
L'an de grace 1738 et le vingt novembre est née a minuit et immédiatement après sa naissance a été ondoyée a cause du danger de mort par marie Robert paysanne demeuran au village du clos de présente parroisse veuve de Roger ragnaud qui a déclaré ne savoir signer Laura Ragnaud fille naturelle et légitime de Rhemi Ragnaud et de jeanne martineau.