lundi 18 mai 2015

Légende familiale no 2

Une des légendes de ma famille est qu'à Moulidars les RAGUENAUD et les RAGNAUD sont cousins, ces derniers ayant fait une erreur dans leur nom dans le passé.

La source de cette légende se perd dans les générations familiales. Elle semble avoir été en partie "prouvée" par quelques recherches généalogiques il y a longtemps et par le fait que certains dans ma famille considèrent un ancien pharmacien de Barbezieux, nommé RAGNAUD, comme un cousin.

En fait ce post aurait pu s'appeler "de la variabilité des noms de famille". La palme de la variation dans mon arbre doit revenir aux RAGUENAUD dont les orthographes dans l'État civil sont RAGUENAUD, RAGUENAU, RAGUENEAU,  RAGUENENAUD, RAGNAUD, RAGNEAU, RAGNAU, RAGNEAUD (sans parler des RAGOUNEAU, RAGOUNAUD du nord de la Charente avec lesquels je n'ai pas encore trouvé de lien généalogique).

Baptême de Jacque RAGNEAU, avec signatures RAGNEAUD. 
L’orthographe des signataires est différente de celle du curé. Une autre preuve qu'ils savaient signer, mais ni lire ni écrire.

Parce que les RAGUENAUD et les RAGNAUD (orthographe stabilisée du XIXème) sont en fait une seule et même famille. Les noms ont été interchangeables tout au long des registres jusqu'au XIXème. Quand j'ai commencé mes recherches, étant vert et inexpérimenté, j'ai cherché les RAGUENAUD, mettant les RAGNAUD de côté comme étant probablement des cousins mais gardant les actes quand même au cas où. Je me suis vite aperçu en remontant le temps que l'orthographe des noms était loin d'être fixée.

J'ai vite compris que dans la majorité des cas, mes ancêtres étant illettrés ou presque, c'est le curé qui choisissait les orthographes en fonction de son parcours et des orthographes de sa région natale, et qu'ils n'étaient pas à cheval sur la cohérence des noms. Comme ça, certains membre de la famille ont porté 4 ou 5 noms dans leur vie, parfois pas le même que celui de leurs enfants sur un même acte.

Baptême de Marie RAGUENEAUD, fille de Pierre RAGUENEAU et d'Antoinette RAGUENEAUD

Quand on y pense, en patois RAGNEAU se serait prononcé RAGUENO avec la prononciation d'aujourd'hui. Phonétiquement les noms étaient équivalents. Les RAGUENAUD et les RAGNAUD sont donc non seulement cousins, mais aussi frères et sœurs, et parents.

En fait l'orthographe des noms s'est figée vers la Révolution quand il a fallu fournir des actes d'État civil pour de marier. Là les noms ont été recopiés tels quels et ont plus rarement changé (les Ceteau étant l'exception à la règle). C'est là que les RAGUENAUD et le RAGNAUD ont divergé pour former 2 familles (qui continuaient à se marier entre elles, mais c'est une autre histoire).