mercredi 8 avril 2015

Garder les choses en famille

Il a longtemps été la tradition qu'en cas de décès d'un des époux, le conjoint se remarie avec un frère ou une sœur du défunt. Mais Marguerite JUIN a poussé les choses a l’extrême.

Le 01/02/1780, Marguerite JUIN, fille de Francois JUIN et de Catherine MESLIER, épouse a Linars (Charente) Antoine RAGNAUD, fils de Pierre RAGNAUD et de Jeanne Garsonnet.


On ne sait pas grand chose du mariage, le curé n’étant pas bavard.

Les choses deviennent inhabituelles quand le 18/04/1780, Marguerite JUIN se marie de nouveau avec Pierre RAGNAUD, frère cadet d'Antoine. L'acte de mariage ne mentionne pas de divorce ou de décès du mari. Se pourrait-il qu'il y ait deux sœurs appelées Marguerite JUIN? Je n'ai pas trouvé de trace d'une autre Marguerite dans les registres de Linars.


Les choses deviennent encore plus intéressantes quand Marguerite JUIN marie le 10/11/1789 a Moulidars Jacques RAGUENAUD, fils de René RAGUENAUD et d'Antoinette SORILLET. Marguerite est décrite veuve d'Antoine RAGUENEAU a l'issue d'une enquête pour vérifier l'extrait mortuaire de son mari.


On y apprend aussi qu'ils sont cousins au troisième degré par alliance et donc ont du obtenir une dispense. En effet, Jacques est le cousin d'Antoine et de Pierre par leurs arrières grands-pères. Ils ont aussi obtenu une dispense de publier les seconds et troisièmes bans.

Jehan Raguenaud 1638-
|



||
Remy Ragnau 1680-1752Anthoine Raguenaud 1682-1743
||
Rene Raguenaud 1718-1778Pierre Ragnaud 1719-1792
||
Jacques Raguenaud 1755-1816Antoine Ragnaud 1749-/1789

Les descendants des branches SORILLET et GARSONNET des RAGUENAUD de Moulidars sont donc doublement liées.